Déménagement au Québec : Ce que vous devez savoir.

Il existe de multiples raisons pour lesquelles vous pourriez décider de vous installer au Québec, que ce soit pour un nouvel emploi, des études ou simplement pour changer. Quelles que soient les circonstances, déménager dans une autre province peut être une expérience nouvelle et passionnante ! Cependant, faire ce saut peut parfois être stressant. Il est donc normal de se sentir un peu intimidé à l’idée de déménager dans une nouvelle province. Pour vous aider à réduire ce stress, nous avons rassemblé différentes questions que vous pourriez vous poser lorsque vous déménagez de l’Ontario au Québec, afin de vous aider à rendre votre déménagement le plus simple et le moins stressant possible.  Nous espérons qu’à la fin de cet article, nous aurons répondu à certaines de vos questions les plus importantes concernant votre déménagement au Québec !

Dois-je connaître le français avant de déménager au Québec ?

Le recensement de 2016 a conclu que 10,6 % de la population du Québec a l’anglais comme langue maternelle, et que 45 % des Québécois peuvent parler à la fois l’anglais et le français. Cela étant dit, si vous ne parlez que l’anglais, il peut y avoir une barrière linguistique. Cependant, la plupart du temps, vous serez capable de communiquer en anglais, surtout dans les grandes villes comme Montréal. Alors, assurez-vous de prêter l’oreille au fameux “bonjour/hi !

De nombreuses régions du Québec sont accueillantes et offrent une variété de possibilités d’emploi. Cependant, il sera difficile de trouver un emploi si vous ne connaissez pas le français, surtout en dehors de Montréal. Par exemple, dans le secteur des services, vous devez connaître le français. Selon la Charte, toute personne au Québec a le droit d’être servie en français. Cela signifie que les travailleurs qui traitent avec le public doivent connaître suffisamment bien le français pour communiquer avec le public en français.

Cela étant dit, trouver un emploi au Québec en tant que personne parlant anglais n’est pas impossible, mais cela peut être un défi. Le fait de pouvoir parler français est un atout considérable. Par conséquent, vérifiez auprès de votre employeur avant de déménager si votre entreprise propose des cours de français. Apprendre les bases en français peut s’avérer extrêmement enrichissant. Nous vous encourageons à en apprendre davantage sur les différences linguistiques sur le lieu de travail. De plus, le gouvernement du Québec offre de bonnes ressources pour en apprendre davantage sur le travail dans la province.

Où devrais-je vivre au Québec ?

L’une des premières démarches que vous ferez à votre arrivée sera de trouver un logement. Vous devriez prendre le temps de vous informer pleinement sur toutes les préoccupations que vous pourriez avoir concernant le logement au Québec. Posez-vous les questions suivantes : quel type de maison recherchez-vous ? Dans quelle fourchette de prix ? Ce qui vous convient le mieux. En vous informant pleinement, vous économiserez temps et argent.

En effet, la majorité des personnes qui déménagent au Québec s’installent à Montréal. C’est une belle ville où vous trouverez des possibilités d’emploi, des espaces verts, une culture riche et une vie étudiante animée ! Si vous décidez de vous installer dans la métropole, vous devriez d’abord vous renseigner sur les meilleurs quartiers de Montréal.

Quel est le coût de la vie au Québec ?

Le salaire minimum au Québec est le 2eme salaire le plus élevé au Canada ce qui permet un niveau de vie plus confortable pour les immigrants. Le coût de la vie varie selon que vous cherchez à vivre en ville ou dans une petite ville. Les villes comme Montréal et Québec sont plus chères à vivre, tandis que les petites villes peuvent être beaucoup plus abordables !

Par rapport à toutes les grandes villes du Canada, Montréal a le loyer le plus bas. Selon le Montréal Gazette, le loyer moyen à Montréal est de 877 $, alors qu’à Toronto, un appartement d’une chambre à coucher dans la ville coûte en moyenne 1 463 $.

Bien que le loyer soit moins cher, les taxes sont plus élevées au Québec. Le Québec a le taux d’imposition le plus élevé du pays. Selon la Gazette de Montréal, les Québécois paient 16 % de l’impôt provincial sur les revenus jusqu’à 41 095 $. Incluez ce taux dans le taux fédéral pour la même tranche (15 %) ; vous perdez ainsi près d’un tiers de votre salaire en impôts.

Si vous êtes étudiant, sachez que les universités québécoises ont les taux de scolarité les plus bas du pays. De plus, selon McLean’s, les universités du Québec sont les plus abordables pour les étudiants qui s’éloignent de leur domicile.